Message aux nouveaux petits chanteurs du Chœur de la Résurrection/Radio Maria

Message aux nouveaux petits chanteurs du Chœur de la Résurrection/Radio Maria

Classée sous une pratique religieuse, une pratique rituelle et un rite de passage, la prise d’aubes constitue pour les petits chanteurs, un moment où ces derniers reçoivent l’aube blanche, symbole de pureté, qui sera leur vêtement lors de leurs années à la maîtrise (Lire l’article sur la prise d’aube chez les petits chanteurs du Mont-Royal. Disponible sur https://www.ipir.ulaval.ca. Consulté le 08 juillet 2021).


Loin d’être un vêtement de théâtre, l’aube est un vêtement liturgique ; un vêtement qui ne doit pas accaparer l’attention de celui qui le porte, ni de ceux qui le voient, mais, il doit contraindre à la dignité, et s’harmoniser avec la louange qui est l’atmosphère native et permanente de la liturgie (Lire Père Roland Bresson à l’occasion de l’Assemblée générale de la fédération française des petits chanteurs, Paris, 2013, p. 2-3.).
Contrairement, au vêtement profane, l’aube est un vêtement dont la mission n’est pas la mise en valeur de celui le porte, il a pour mission d’accompagner ce dernier dans la réalisation du ministère qu’il célèbre.
L’aube représente la sainteté, l’innocence de celui le porte, d’où elle est destinée aux enfants. Les adultes qui animent, par le truchement des chants, la messe n’en portent pas. Cela n’a rien à voir avec l’âge biologique pour ceux qui le veulent et s’engagent à vivre comme un petit enfant saint et innocent.

Le modèle de l’aube n’est pas aléatoire, l’aube est blanche avec un capuchon, pour la pureté et la simplicité qu’elle regorge, avec la croix en bois et le cordon. Le Père Gérard PLOIX fait un rapprochement entre le casque d’un soldat et le capuchon représentant la sainteté que Dieu donne aux petits chanteurs pour leur protection (Lire Daniel Rugamika, Qui sont les petits chanteurs ?, Bukavu, 2019, p. 3.).
Les petits chanteurs doivent, lors de cette cérémonie prononcer une promesse d’engagement et accepter le rôle important qu’ils ont à jouer dans la liturgie.
Aujourd’hui encore, les garçons du Chœur des petits chanteurs de la Résurrection ont reçu l’aube, symbole de leur entrée officielle chez les petits chanteurs. Ce rite de prise d’aube permet aux nouveaux petits chanteurs de prendre conscience des missions qui leur sont siennes, notamment, susciter la prière au prisme du chant.
A cette occasion, ils ont prononcé le vœu de vivre en petit chanteur, avec l’aide de la vierge Marie, de chercher et louer Dieu, de servir l’Eglise par le chant et la vie, d’aider les hommes, frères à prier sur du beau 
Ce rite doit susciter en chacun de nouveaux petits chanteurs quelques questionnements : étais-je prêt pour recevoir cet habit ? Suis-je sûr de l’avoir mérité ? Que dois-je faire pour en mériter ?


Par ailleurs, devenir petit chanteur doit également susciter une mise en place d’un nombre de restrictions personnelles. Un petit chanteur n’a point besoin d’être guidé, il trace lui-même sa ligne de conduite admirée par tous.
De toutes les qualités que doit avoir un petit chanteur, « se comporter en petit » est suffisant et préalable aux autres. Un petit, en effet, est saint ; il est innocent.
Bienvenue à tous nos petits chanteurs.

Share

Petits Chanteurs de la Resurrection

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Translate »