PETITS CHANTEURS : LA FLAMME DU CONGRES NATIONAL S’ETEINT A BUKAVU

PETITS CHANTEURS : LA FLAMME DU CONGRES NATIONAL S’ETEINT A BUKAVU

Comme prévu par le calendrier ajusté relatif aux activités liées au congrès national de petits chanteurs, la Ville de Bukavu a accueilli, du 13 au 14 août 2022, la deuxième et dernière phase du Congrès de Petits Chanteurs, initié par la Fédération Internationale de Pueri Cantores pour préconiser la paix dans les pays de Grands Lacs. Ouvert au Burundi, le grand rassemblement de Petits Chanteurs s’éteint dans la capitale de la province du Sud-Kivu, avec une note de satisfaction.

Plus de 5 000 chanteurs venus de quatre coins de la RDC ont rehaussé  de leur présence au deuxième rassemblement de Petits Chanteurs tenu dans le Diocèse de Bukavu. Les enceintes de la Paroisse Cathédrale Notre Dame de la Paix d’Ibanda, Eglise d’accueil, ont été débordées par l’immensité des congressistes issus principalement des Diocèses de Bukavu, d’Uvira, de Goma, de Beni-Butembo et de Kinshasa. De l’accueil du cortège venu de la première phase tenue à Goma, à un concert de Gala, toutes les activités prévues par la Fédération Diocésaine à cette occasion, ont concouru à la réussite parfaite des événements.

Les Petits Chanteurs du Congo chantent la paix

Comme dès le départ, l’objectif principal du Congrès régional de Petits Chanteurs de Grands Lacs étant de préconiser la paix, l’étape « Bukavu » a été principalement marquée par une messe d’action de grâce célébrée à la Cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu. Sur place, les  Chœurs venus de part et d’autre du pays se sont réunis pour chanter la paix et la cohésion sociale.

A la fin de la célébration eucharistique, le Président de la Fédération internationale de Petits Chanteurs, n’a pas caché sa vive émotion face à l’engagement des manécanteries du Congo dans le processus de paix. « Vous avez démontré que vous savez chanter la louange de Dieu avec vos belles voix. Je remercie le président de la Fédération Nationale pour son engagement pour construire un Congrès qui restera gravé dans toutes les mémoires. Je vais repartir en France avec pleins de souvenirs extraordinaires de ce que nous avons vécu en Afrique avec ces moments exceptionnels ».

Le président Jean Henric a ensuite rappelé aux Petits Chanteurs leur mission principale, celle d’être les messagers de la paix dans leurs communautés respectives. « N’oubliez pas que vous avez deux missions principales : chanter la gloire de Dieu, et chanter la paix dans le monde. Vous êtes un pays en proie en des guerres, en des conflits regrettables. Vous n’allez pas arrêter la guerre par voix, mais vous avez un mot à dire, parce que la paix se manifeste aussi dans les cœurs. Si vous chantez la gloire de Dieu, si vous chantez le mieux possible, vous allez, petit à petit transformer les mentalités. Soyez toujours les messagers de paix dans le monde. Continuez à porter la bonne nouvelle par vos voix et faites tout pour que vos voix soient toujours belles. Je sais que je peux compter sur vous ». a-t-il conclu.

Pour sa part, le président de la Fédération nationale de Petits Chanteurs du Congo, s’est félicité de la tenue du congrès régional et des fruits que cette activité a donnés, des fruits de rassemblement interrégional pour le maintien de la paix. Prince Ermès BIGABWA a déclaré s’engager à poursuivre la lutte, afin que la voix des jeunes compte, et que la paix soit le refrain de tous les Petits Chanteurs.

La cérémonie s’est clôturée par des manifestations de différents chœurs, au cours d’un concert tenu dans la grande salle de la Paroisse Mater Dei.

Share

Petits Chanteurs de la Resurrection

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Translate »